Navigation

Climate Cafe : Adaptabilité des systèmes agricoles au changement climatique en Europe

 

Les changements climatiques seront probablement à l'origine de divers défis régionaux liés à la production alimentaire. L'utilisation des terres et les pratiques de gestion en seront affectées, ce qui modifiera le cycle des éléments nutritifs du sol. Nous avons évalué une série des systèmes d’exploitation pour trouver des synergies et des compromis entre l'atténuation des changements climatiques et l'adaptation à ces derniers.

Contexte (projet de recherche terminé)

Les adaptations des systèmes d’exploitation aux changements climatiques doivent se baser sur une compréhension détaillée des risques et des opportunités en présence, afin de mettre en oeuvre des options à court et à long terme.

But

Nos recherches visaient à augmenter la capacité des cultures arables et fourragères à s'adapter aux changements climatiques, en évaluant des systèmes d’exploitation nouveaux. Le but principal du projet était d'identifier et d'évaluer un large éventail de système d’exploitation dans le cadre des scénarios d'émissions du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) pour trouver les synergies et les compromis permettant d'atténuer les changements climatiques et de s'y adapter, afin de développer des stratégies d'adaptation à court et à long terme réalisables pour les systèmes d’exploitation le long d'un gradient climatique Nord-Sud en Europe.

Résultats

Les essais sur le terrain laissent suggérer qu'une gestion rigoureuse des couverts végétaux, en lien avec une réduction du travail du sol, pourrait maintenir le rendement, améliorer la fertilité du sol et le cycle des éléments nutritifs à long terme. L'évaluation de la durabilité par le biais de la modélisation DayCent a indiqué que les systèmes de culture qui combinent les fertilisants minéraux avec les engrais verts et le semis direct sont les solutions les plus durables. Elles réduisent les émissions de gaz à effet de serre, les pertes d'azote, tout en augmentant le bilan azoté dans le sol sans affecter la productivité ni le rendement sur le long terme. Ces options présentent ainsi un potentiel considérable pour atténuer les effets des changements climatiques et les pertes d'azote.

Implications pour la recherche

Les résultats du projet ont amélioré notre compréhension des réponses biophysiques à long terme des systèmes de culture aux rétroactions climatiques dans diverses régions européennes soumises à différentes menaces climatiques. L'évaluation des stratégies d'adaptation aux changements climatiques en tenant compte des contraintes pédo-climatiques a révélé qu'il existe des synergies spécifiques à des régions et qu'il est possible de faire des compromis entre l'adaptation aux changements climatiques et l'atténuation de ces derniers. Le modèle DayCent, évalué en fonction des conditions européennes, peut être appliqué pour extrapoler l'impact des changements climatiques à l'avenir.

Implications pour la pratique

Les résultats peuvent contribuer à hiérarchiser les systèmes d’exploitation qui augmentent la capacité d'adaptation des systèmes de culture aux changements climatiques sans accroître proportionnellement leur impact environnemental, en particulier les émissions des gaz à effet de serre du sol. En outre, nous avons identifié des options d’exploitation viables, qui peuvent soutenir les objectifs actuels et à venir du monde politique en matière d'adaptation aux changements climatiques et de production alimentaire aux niveaux régional et national.

Titre original

Climate Change Adaptability of cropping and Farming systems for Europe (Climate-Cafe)

Directrice/directeur du projet

Prof. Johan Six, EPF Zurich

 

 

Plus d’informations sur ce contenu

 Contact

Prof. Johan Six Department Umweltsystemwissenschaften ETH Zürich Tannenstrasse 1 8092 Zürich +41 44 632 84 83 jsix@ethz.ch